mardi 30 mai 2017

Journée trad à Annot pour RNP !


Après une prise en main (enfin, en l'occurence, il s'agissait justement de composer sans prise dans les mains !!!) dans les blocs en fissure des Portettes, on fait le tour du site et des splitters "abordables", histoire de bien bien intégrer la technique des verrous de mains (et de pieds) ... Autant dire qu'on a usé du 1, du 2 et du 3 !!! On retiendra les voies un peu isolées des Portettes et surtout Portettes Pile qui mérite très largement le détour et Hand training dans le secteur plus fourni et donc plus fréquenté de la Chambre du Roi.

Bref, une expérience nouvelle pour les motivéEs de ROC N POTES qui reparte avec les souvenirs inévitables de ce genre de hobbie : éraflures en tout genre et colle de strap tenace sur les poignets ...

Génial !!!








mardi 23 mai 2017

Satogaz (Satori+Total Gaz+Gazogum) / Presles

Dans L5, 6a, pour une bien belle compilation d'un remontée d'écaille remarquable et d'un très joli dièdre...
Après le canyon du Ruzand, on file le lendemain sur du caillou bien sec cette fois-ci pour compléter ces deux jours orientés "gaz".  Notre choix se portera sur la compilation Satori + Total Gaz + Gazogum qui propose de suivre de bas en haut le rebord gauche du Triangle de Choranche, bénéficiant ainsi du "gaz" sans avoir à en payer le prix : plutôt qu'un enchainement de nombreuses longueurs dans le 7b/c que représente le parcours des voies voisines, on grimpera là entre le 5c et le 6b+ (+++)... Il y aurait donc presque tout pour plaire. Deux bémols tout de même : un équipement parfois curieux dans Satori (les points semblent parfois bien éloignés de la "ligne") et un accès  en rappel bien commode mais qui laisse craindre qu'une cordée suivante ayant eu la même idée que vous, vous parpine la cabine, la faute à l'éboulis suspendu qu'il faut traverser pour rejoindre la première chaîne ...

A noter par ailleurs un avantage de taille avec la saison chaude qui s'installe : Satori reste à l'ombre jusqu'à tard en cette saison (11h30-12h selon les longueurs) et bénéficie du moindre courant d'air, sa situation sur le pilier lui faisant prendre tous les vents. On a même réussi à avoir froid hier au soleil (!!!), par plus de 25°C annoncés !!!

Vue sur L6 et ses superbes fissures ... Une invitation au blackbeanage et autres variations et errances coinçantes , d'autant plus que ça partirait sans souci depuis le relais de la longueur précédente pour une belle envolée de 45m ...

Une jolie ambiance dans cet itinéraire qui joue avec le pilier bien marqué, à deux pas du Triangle ...





dimanche 21 mai 2017

Un canyon du Ruzand pour démarrer !

Seb dans la plus belle des cascades de cette descente mythique. La C80 de tuf.

Attaque de la saison de canyon par un Ruzand. Ca promet ! Conditions au top ou presque. Débit très confortable : les cascades sont belles, on joue avec l'eau et rien ne pose problème.

Allez, plus que 50+80 ... Plus qu'un "Autridge" en somme ...

On est pas bien là ? 


La C80 et son esthétisme certain.

Encaissement final.

mardi 9 mai 2017

Touffes enough ( Montselgues - Cévennes Ardéchoises)

Dans la traversée gazeuse de L7 de Touffes enough, 5b.
 De retour au Rocher des Conchettes dans cette si sauvage vallée de la Borne pour une (grosse) matinée de découverte et d'initiation à la grande voie ... Une fois de plus, Touffes enough s'avère totalement adaptée. Et il semblerait que je ne sois pas le seul convaincu puisqu'on partagera cette ascension avec 3 autres cordées du club du Cheylard ...


Affluence dans Touffes enough hier. Et des airs de sentier botanique ricaneront les mauvaises langues ... Comme quoi, c'est pas quelques touffes et la mousse certes bien présentes qui empêchent d'apprécier le charme de cet itinéraire abordable !

Dernière longueur et sûrement la plus belle avec une mise en application de tous les aspects abordés dans les 7 longueurs précédentes : gestion du tirage avec les brins et les dégaines-rallonges, installation du relais sur sangle, assurage des deux seconds, ... Top !!!


lundi 1 mai 2017

Les joies de la procréation (Pas du Ranc - Presles)


Ca n'est pas une surprise puisque les commentaires sont unanimes et élogieux, ces Joies de la procréation sont une très belle voie, variée, homogène et très soutenue dans le niveau (gros) 6c et offrant en prime une superbe ambiance à laquelle on se s'attend pas compte tenu de la vire de R2 dont on penserait plutôt qu'elle "casse le gaz". Que nenni ! Le vide est bien bien là, notamment dans L5 en dièdre déversant suspendu ...

On reconnait bien la signature BBX. Pour le meilleur : la qualité de la ligne, l'homogénéité, la beauté du caillou, la beauté de l'escalade ... et pour le moins bien : une exposition "gratuite" au niveau de certains premiers points et pas mal de points très très hauts à clipper. Dommage. A notre goût, en tout cas. Alors qu'on apprécie la recherche de l'économie de moyen et un certain engagement qui donne du caractère à la voie et de la consistance à l'escalade dans les longueurs, on est un peu irrités d'être "piégés" (enfin, soyons clair : on n'est pas obligés d'y aller!) bien déloyalement par celui qui en a décidé ainsi tranquillement posé sur sa stat ... 

Enfin, bref, quoi qu'il en soit, c'est tout de même très beau et c'est à visiter incontestablement.

(A noter le dernier relais sur un point unique ou presque puisque l'arbre auquel il était couplé n'est plus qu'une vieille souche vermoulue et qu'on ne trouvera pas de solution de remplacement dans les parages sauf à sortir et à aller chercher 10 mètres plus haut un chêne mais au risque vraiment pas négligeable de parpiner votre second ... Si jamais par hasard, quelqu'un passe par là avec un perfo ...)



    

mercredi 26 avril 2017

Vercors et âme (Paroi rouge - Presles)


Retour à la Paroi Rouge. Enfin, si on considère que je l'ai quittée à un moment (!?). Et encore une ludopinerie ! On retrouve sa signature : un caillou splendide, des grandes longueurs, de l'ambiance, des cotations sans complaisance et soutenu dans le 7 et les traditionnelles deux ostensibles prises en résine tout aussi rapportées qu'assumées ...

Bilan des courses : une superbe première partie avec une mention spéciale à L3 totalement majeure et une fin qui se "cherche un peu" et qui a de quoi dérouter : si la dalle inchiable en traversée de la sortie de L5 n' a pas suffit à calmer vos ardeurs, ne vous attendez pas à être brossé dans le sens du poil par L6 en 7b (...) qui n'est non seulement pas tendre mais aussi nettement plus obligatoire !!! En effet, en voulant limiter la zone sommitale de gradins pourris inévitablement à traverser pour sortir à la vire, choix a été fait de traverser très loin sur la droite tandis que des lignes évidentes de prises accueillantes nous tendent les bras droit au dessus ... Disons que c'est un peu usant psychologiquement, d'autant plus que y'a un peu de gaz ...

Bref, Vercors et âme est dans la lignée de ses copines. C'est beau, exigeant et à ne pas sous-estimer.

Quelques jours au pays des mélèzes ...










mardi 25 avril 2017

Déséquipement de Taranis Arga

 N'ayant fait aucune démarche de demande d'autorisation, je suis sommé par l'ONF, gestionnaire et représentant du propriétaire, de déséquiper Taranis Arga dans les plus brefs délais.

En m'assurant au cours de multiples repérages que je ne dérangerais pas un couple de piafs, je pensais avoir fait l'essentiel. La zone s'avère être, contrairement à ce qu'indiquent le Géoportail et l'INPN (!), en site Natura 2000 FR 820 1670 et par ailleurs, avoir été inscrite, presque deux ans après mon ouverture, en Réserve Biologique Intégrale.

 Je ne pensais pas mal faire.

Taranis Arga sera intégralement déséquipée d'ici au 31 mai 2017.

mardi 11 avril 2017

Deux Âges et les Mégacolos ... (Triangle de Choranche - Presles )

Ambiance dans cette énième sortie possible imaginée par Ludo dans le Triangle de Choranche, qui vient compléter dans un registre similaire à ses voisines (du 7 bien frappé) les possibilités grimpantes du haut de cette face.

 La faute à un bon rhume, à des heures de sommeil limitées mais aussi à une baston à froid dans L2 en 7b+ dont je subirai les conséquences toute la journée durant : les courbatures se rappellent à mon bon souvenir aujourd'hui. 

Deux âges, ça masse. 

Deux Âges et ses 3 longueurs en fissure en monstre dévers est pour le moins marquant. C'est énorme cette ambiance au milieu de ce gigantesque livre ouvert renversé ! L'escalade est physique, typique de ce genre d'itinéraires. On pourrait se croire quelque part à la Terrasse Médiane, quoique l'escalade soit dans deux Âges étonnamment plus "extérieure" ... 

On regrettera  quand même l'équipement pour le moins hétéroclite qui, s'il contribue sans aucun doute au caractère aventureux de l'entreprise, demeure tout à fait étrange. Des pitons parfois corrects, parfois nases, des spits de 8 on-ne-peut-plus rouillés et quelques goujons bien plus récents ... mais pas toujours bien placés ! Autant dire qu'un jeu de cablés et de coinceurs à cames (du 0,3 au 3) est bienvenu pour compléter ou renforcer le matos en place ! Tout ça gagnerait sacrément à être nettoyé et revu intégralement !!! Ce qui demandera pas mal de réflexion si l'on souhaite aboutir à un équipement permettant une cohabitation cordiale entre escalade libre et artif ... 

A mon goût, tirer sur des spits de 8 pourris ou des pitons foireux n'a pas de grand intérêt sinon le sentiment d'aventure à moindre coût... Tout goujonner changerait la nature de l'itinéraire ... En même temps, l'assurage uniquement sur coinceurs n'est pas possible (ni en libre ni en artif!). Reste "l'intermédiaire". Des goujons bien placés à la place des vieux spits moisis et des goujons décalés de  l'itinéraire de libre  (voire de quelques pitons) et rien là où ça coince. Ca ferait transporter un bon jeu de coinceurs pour pas tant que ça (3,4 voire 5 coinceurs à poser par longueur plutôt que 2 en gros actuellement) mais ça aurait quand même de la gueule !!!

Bon, et la suite alors ? Pas terminée. Mais les conditions impeccablement sèches du moment nous ont tout de même incité à aller visiter les 2 premières longueurs d'une future sortie possible en cours d'équipement ... 

Ce qui devient donc en partant du bas L5 remontent des colos hallucinogènes pour une trentaine de mètres pendus plein gaz dans un océan de choux-fleurs en 7b (bien frappé!) et L6 fait varier les plaisir avec une escalade plurielle, complexe et toujours plein gaz autour du 7c ... Et le reste en projet devrait être du même acabit...

Vivement le nouveau topo de Presles !!!

Des monstres colos suspendues au dessus des gros dévers du Triangle ... et un vent à décorner les boeufs qui n'arrangera ni mon rhume ni le stockage des multiples cordes nécessaires à la redescente en rappel ... Ambiance !


Allez, plus qu'un banal rappel de 90m plein gaz du haut des gros dévers de la partie basse de Deux âges et on sera au pied ...

Ca penche !!! Notez le relais cavernicole suspendu de R3 ...


Vue en cours de rappel sur les 4 premières longueurs et notamment les 3 très très déversantes ... Tout en haut la casquette dans laquelle s'immiscent les Trois Chevaux ...

Aiguilles de Rouyon "voie normale" (Ardèche)



Une grande journée avec les adultes de ROC N POTES du côté des Aiguilles de Rouyon et de ce qu'on pourrait appeler sa voie normale. Le thème étant "itinéraire d'envergure de type classique", on était là bien dans la cible ! Quelques spits-goujons et quelques pitons (vieux!) et beaucoup de coinceurs à rajouter ! En fait, cette chose là est toujours aussi sympathique et intéressante (quel joli rocher!) ... et fichtrement moins équipée que dans mes souvenirs !!! 

J'en profite donc pour réactualiser le topo des 7 premières longueurs et pour aller dans le sens de répétiteurs récents : ça n'est effectivement pas à prendre à la légère (c'est soutenu, peu équipé -bien moins que nombre de classiques de terrain d'aventure des pré-Alpes- et vaut tout à fait son bon TD) bien qu'effectivement on puisse réchapper quasiment partout moyennant de longues minutes dans les bartas ...

Voie normale des Aiguilles de Rouyon (Aiguille de droite)
TD 6b+ (6a obligatoire) 250m (ou 400m si on y ajoute la suite très rarement parcourue)
quelques spits, goujons et pitons 
à compléter avec 1 jeu de friends du 0,3 au 3 et 1 jeu de cablés.

L1 . 6a (40m) dalle spits de 8mm et goujons de 10. engagée. quelques coinceurs cablés et/ou friends diminuent l'engagement de la deuxième partie facile mais ne peuvent rien diminuer le niveau obligatoire du départ... 6a obligatoire ! 2 relais possibles sur goujons ou goujon+spit de 8

L2 5c ou 3 (30m) facile puis encore facile si on vise le petit col en V (coinceurs et relais sur coinceurs-becquet) ou facile puis 5c si on rejoint le petit bombé à gauche (goujon et piton). relais sur 1 goujon et 1 piton

marche

L3 5c (30 ou 40m selon l'option) remonter le dièdre-fissuré en ascendance droite. Arrivé sur la terrasse, 2 options : franchir le surplomb en son centre au moins dur  (pas de bloc 5c : pas à protéger par de très bons cablés) ou filer tout à gauche pour contourner la surplomb et remonter un dièdre aisé avec de belles fissures (friends et câbles). relais à droite dans la dalle sur goujons ou dans la niche au sommet du dièdre sur de multiples pitons plus ou moins fiables. Un coinceur possible pour compléter ...

L4  4 40 à 50m selon option rampe évidente en ascendance en droite (câbles et friends). relais sur coinceurs-arbres-bloc

marche et départ de L5 en contre-bas au niveau d'un chêne en face sud

L5 6b 15m dévers court mais soutenu 
L6 6a+ 15m très beau dièdre-fissure  (goujons pitons à compléter par des friends 0,75 à 2

marche

L7 6a 25m quelques pitons à compléter par des friends et cablés (toutes tailles) dont un n°3 très utile dans le pas dur en dulfer en milieu de longueur.

De souvenirs L8 et L9 ressemblent effectivement plus à du 6b/+ qu'à du 6a ... et si des goujons sont bien présents, les compléter par des coinceurs n'est là encore pas du luxe !