vendredi 25 novembre 2016

Tristes tropiques (Paroi rouge - Presles)


Excellemment guidé par Ludo, on continue la visite des voies majeures juste devant la maison, classiques historiques ou perles récemment dénichées, une constante : un caillou superbe dans un style verdonnesque à souhait et une ambiance qui ne souffre pas non plus la comparaison. 







La relève à Chaulet !


Petit tour à Chaulet avec les jeunes du club ROC N POTES ... Et Noé qui randonne à vue les 6c pas cadeau et qui met un très beau run dans du 7b/+ ... Ca me rajeunit pas !!! Félicitationx aussi à Marion, qui loin de tout crash pad, se met un bon coup de pied au cul pour grimper au dessus du point ...




Couleurs du soir


 

lundi 7 novembre 2016

Tour des Gemeaux (Mont Aiguille)




 C'est avec "ma" crevette (flambée?) de haut-niveau préférée, suggérant un tour du côté du Mont Aiguille tel Usain Bolt découvrant l'existence de la balade familiale sur un PR, que nous sommes allés parcourir une chouette classique dans le plus pur style préalpin : la Tour des Gemeaux. Une bien belle journée sur un caillou plutôt bon voire par endroit étonnamment excellent, dans un itinéraire "semi-aventureux", hyper bien adapté précisément à une découverte de ce terrain : des relais sur 2 goujons, des crux protégés, et des pitons ou des spits dans les longueurs régulièrement (3 ou 4 par longueur assez courte), une recherche d'itinéraire plutôt aisée et de quoi poser ses propres protections pour qui veut en profiter pour s'exercer et au passage éviter de se viander connement un jour parce qu'on a toujours cru avoir la marge et que de ce fait on a jamais vraiment pris le temps d'utiliser un coinceur pour de vrai ...  A ce propos, avec un jeu de cams du 0.3 au 2, on est ultra tranquilles; pour les moins fournis en matos, avec un jeu de cablés et 3 cams moyens genre 0.5, 0.75 et 1, ça déroule; avec un jeu de cablés, ça le fait et ça oblige à jouer du cablé; avec rien, ça passe mais ça engage et faut donc avoir de la marge et le faire en connaissance de cause (et pas par flemme) ...

Le plateau sommital est sublime, la vue sur les massifs alentours à couper le souffle et la descente finalement très rapide, très agréable et originale. Enfin, on se méfiera quand même des cordées du dessus, susceptibles de vous parpiner la gueule si elles n'ont pas la délicatesse d'aborder avec maitrise et douceur la fin de l'éboulis surplombant le premier rappel dans le "canyon". Et de même, on adoptera ce même comportement précautionneux et respecteux pour les éventuelles cordées du dessous ... Ce qui fut le cas en cette journée où affluence (j'imagine relative tout de même) rima avec patience et bienveillance.










Grande Cournouze ...


 Un bien joli bout de caillou que cette Grande Cournouze. Après un tour dans la bien jolie voie "C'est encore nouze"et la plus décevante "Rhapsodie lunaire", et avant d'aller visiter la prometteuse "Logique du pire", il était difficile de résister à l'idée d'aller jeter un coup d'oeil à ces dévers colorés et ces dodus ventres gris accessibles à quelques enjambées de la maison ...

A suivre ...


Florilèges de nuages





 









Servi sur un plateau !


 Installation sur le Vercors drômois bel et bien faite. Plein de nouveaux cailloux, de nouvelles bestioles, de nouveaux êtres humains bien sympathiques de prime abord et une météo elle aussi bien différente des cieux sud-ardéchois même si pour le coup, le Vercors a été clairement très coopératif en cet automne d'acclimatation particulièrement sec et ensoleillé pour le quartier !











jeudi 13 octobre 2016

Bivouac au Rocher de Gonson et canyon du Versoud


Bivouac au dessus de Méaudre, du côté du Rocher de Gonson. Après un douloureux petit but "oubli de matos" (no comment ...) au sommet des voies, on file dans le Versoud et on finit la journée de nouveau aux Petits Goules, dans le secteur des dalles ...

Bref, encore une petite journée ...