mercredi 11 janvier 2017

Hésitations des cieux ...


De la neige juste pour faire joli mais encore bien trop peu pour s'amuser. Du rocher, ça c'est sûr y'en a. Si tout est impeccablement sec (!!!), aujourd'hui le créneau "confort" était court. 2h peut être 3 d'un si doux soleil puis à nouveau baché. Basculera-t-on dans l'hiver pour de bon dans les jours à venir ? Est-ce qu'un interlude avant le retour des jours qui sentent bon la magnésie ? Les cieux hésitent ... 




dimanche 1 janvier 2017

Inversion


Il semblerait que ces derniers jours et plus globalement ces 3 derniers mois, le temps d'en haut soit bien plus doux que celui d'en bas. On doit pas vivre exactement les mêmes journées ... :)






jeudi 29 décembre 2016

Et trois chevaux (Triangle de Choranche - Presles)

Du dévers, une ambiance géniale, des formes et des couleurs ...
Ca faisait un petit moment que je n'avais pas visité une petite Mussatterie ... Philippe Mussatto est une référence monumentale en matière d'ouverture de grandes voies et nombre de ses itinéraires jouissent d'une réputation de beauté et de difficulté dont peu de voies peuvent se prévaloir. Je n'en suis pour autant pas un réel inconditionnel. Oléos m'avait beaucoup déçu. Des détails dans plusieurs autres itinéraires, pourtant majeurs par ailleurs, aussi. Au fond, je crois que c'est justement la prolixité qui me dérange. J'aime bien l'idée de rareté comme celle de laisser la place (aux autres, à la nature, à la rêverie, au temps, ...) M'enfin, je chipote. Quelle énergie ! Quelle capacité à ouvrir du bas (et parfois en solo) ! Et quel "patrimoine" nous laisse-t-il !!!

A Presles, c'est évidemment les dévers énormes et immanquables du Triangle de Choranche que Mussatto ira visiter en 2006. L'immense livre ouvert déversant du bas de Deux âges récemment libérés par Sylvain Maurin, on comprend bien l'envie d'y trouver une sortie à la hauteur de ces 4 premières longueurs remarquables ... C'est plus à gauche, dans l'axe de la Conque, et au prix d'une traversée en 5+ que la solution sera trouvée. Et de quelle façon ! Au plus déversant, au plus spectaculaire et au plus haut !

Aujourd'hui, prudents quant à la longueur réduite des journées de fin décembre, on triche un peu et on décide d'aller visiter "que" le haut, c'est à dire la partie ouverte en 2006 par Mussatto, Et trois chevaux à proprement parler. Accès aisé (bien que demandant un peu de manips pour rejoindre le départ de la traversée en 5+) par les récents rappels d'Ami Tomaké, la petite nouvelle de Ludo Pin.

Pour ce qui est de l'ascension : c'est majeur ! Et spectaculairement gazeux. Moins éprouvant pour les avant-bras que ce que nous pensions bien que dans un style athlétique à bonnes prises, l'ensemble reste très soutenu et demande de grimper un peu entre les points (c'est pas très engagé mais on doit quand même tourner autour du bon 7a obligatoire je pense) d'autant plus que l'itinéraire navigue pas mal. Bref, c'est superbe et ça a du caractère. 

Et que dire de cet ultime mouvement !? Un jeté à l'aveugle plein gaz sur le bac de fin ... Tout un programme...






Drôles d'oiseaux ! 


la corde de hissage donne une idée de combien ça penche ...



Vue sur le cirque de Bournillon, Moulin Marquis et St Julien ...

Inutile de chercher une alternative plus aisée pour ce fameux dernier mouv de la voie perché au dessus de 250m de dévers : Mussatto a raison, il va falloir jeter ! Ca marche très bien et c'est clairement la méthode la moins dure !!!

lundi 19 décembre 2016

Zig Zag (Presles)



Il s'agit désormais de conjuguer descendance et ascension ... On inaugure donc ce premier "créneau des papas" d'une bien belle manière puisque nous filons visiter une pépite en 7 longueurs sur le si joli caillou de cette partie de la falaise ... Des colos, des gouttes d'eau, des choux-fleurs, des trous ... et du dévers !!! Et une bien belle ambiance pour un rapport gaz/dénivelé des plus remarquables.

Le caillou est pour ainsi dire impeccable et l'escalade enthousiasmante :  exigeante, athlétique, variée. Les traversées omniprésentes ajoutent un caractère certain à l'itinéraire qui au final, réussit à se frayer un chemin parmi les toits, parfois spectaculaires comme celui par lequel on redescend en rappel ... 

Soyons direct : ce Zig Zag vaut vraiment le détour ! (Pardon) C'est tout à fait majeur.

Mais mèfi, il ne s'agit pas là d'une balade valorisante pour grimpeurs de 7 moderne en goguette ... Sans surprise, les cotations Ludo Pin se méritent ici encore tandis que l'équipement est plutôt conciliant et les longueurs assez courtes ... Dans la plus pure tradition de l'escalade éternelle,  la cotation de certaines longueurs exige un peu de recul et pas mal d'humour ...  J'exagère un peu quand même, c'est pas si terrible ! ... Mais il est clair que l'ensemble est aussi soutenu qu'exigeant et une fois n'est pas coutume, dans un registre quasi-systématiquement athlétique. La "faute" à un dévers quasi-permanent mais aussi à de belles sections où les mains bien occupées à brasser des gros volumes, on se surprend à se retrouver les pieds dans la choucroute ...

A noter qu'éviter le départ "pénible" de Socquettes et crispettes en démarrant par le 7a+ de droite est probablement bien plus agréable et pas forcément plus dur ...

Remarquablement homogène ! Le topo de Zig Zag tel que Ludo pourrait l'imaginer si autour de lui, des gens sensés ne l'alertaient pas sur la sévérité de ses cotations ... :)













jeudi 15 décembre 2016

Ami Tomaké (Triangle de Choranche - Paroi Rouge / Presles)


En long, en large et en travers, nous l'aurons parcourue, cette paroi rouge ... En quelques 3 mois de présence dans le quartier seulement, ce bout de caillou m'est déjà familier. Je le connaissais déjà un peu pour avoir visité Peter Punk avec David il y a quelques années et Exodus avec Pat plus récemment mais là, autant dire que le "concierge de la Paroi Rouge" Ludo m'en fait découvrir les moindres recoins ! Vieilles classiques, succès récents, mythes inaltérables (inégalables? pas sûrs !) ou nouveautés encore croustillantes. Tout y passe. Et les conditions météo parfaites du moment ne gâchent rien dans ces escalades souvent exigeantes.  

L'élégance de l'ensemble Triangle de Choranche-Paroi Rouge ne peut laisser indifférent. La hauteur, la raideur, les énormes dévers de Deux Âges (et trois chevaux) et la position avancée, surplombant la vallée et le village de Choranche participent évidemment au caractère remarquable de cette partie des Rochers de Presles. Mais la présence de la Rampe, ligne de faiblesse on ne peut plus esthétique dans ce massif un tantinet imposant, n'est probablement pas pour rien dans cet équilibre. On comprend l'envie de parcourir ces formes et ces couleurs et d'y multiplier les itinéraires. 

Et justement, aujourd'hui, l'objectif est la première de la partie haute d'un itinéraire inédit qui joue la carte de la complémentarité du Triangle et de la Paroi Rouge. Ami Tomaké démarre dans le Triangle par des rappels (très gazeux) qui permettent de se poser au sommet des énormes dévers de Khaos.  Ambiance ! Des gouttes d'eau géantes, des colonnettes et des dièdres déversants nous ramènent à la Rampe avant de s'attaquer à la partie haute, faite de trous, de colonnes et des immanquables murs gris de cette strate de calcaire 5 étoiles... Les difficultés remarquablement soutenues et  -luxe!- progressives combleront les grimpeurs (confirmés et complets) tentés par un très beau voyage "salade de styles" dans le 7 bien frappé ... Avec en prime, deux jolis challenges qui exciteront les plus explosifs et qui pour autant ne seront en rien rédhibitoires pour les autres ... 


 



Les graines de la passion

Il ne manque rien à Jyoti pour enchainer ce joli 6c+ ...

Une bien belle séance que celle-là pour Kevin en particulier mais plus généralement pour l'ensemble de "mes" deux groupes du samedi du club ROC N POTES dont je perçois à chaque cours les graines d'une passion germer un peu plus ... 

C'est touchant de voir ces jeunes au fil des ans se prendre au jeu de l'escalade, s'en approprier la logique et la culture et  avoir désormais ses marques au pied d'une falaise. 

Chacun avec son style et sa propre personne.

Les uns s'essaient à un 5b historique et un peu retors, les autres assoient leur apprentissage de l'escalade en tête dans du 4 sup, tandis que d'autres encore apprivoisent un 6a un peu engagé à leur goût ... Et pendant ce temps, les plus grands jouent désormais dans le 7. a, b et même un peu plus ...

Aujourd'hui, Kevin fait la croix dans Refus d'obstacles 6c+ et enchaine en moulfly le "bloc encordé" de Only by Grace 7b, dans des styles bien différents (gestion d'effort sur colos pour la première et rési courte sur strates et plats pour la seconde) bien que tous deux athlétiques et exigeants.

Chapeau.

Bonnes fêtes à tou.te.s et à très bientôt !!!



Augustin dans Born again L1, 5b pas commode si on mesure moins d'1,70m ...





jeudi 8 décembre 2016

Bambou (Paroi Rouge - Presles)


Ludo, "le proprio" de la paroi rouge, profite du caillou et de l'ambiance uniques de Bambou.

Journée magnifique, conditions parfaites, rocher superbe, voie majeure ... En dépit d'un équipement somme toute plutôt conciliant, l'escalade elle, est aussi exigeante que soutenue et les cotations sans concession. On ne court pas dans les longueurs "faciles" en 6c/+ !  

Bref, ça a tenu ses promesses. Bambou est majeure !

Selon l'humeur, on pourra être déçu de la prise en résine (et quelques menus bricolages) en L5 ou bien  finir d'être convaincu de  la supériorité d'un itinéraire majeur et historique qui se paie là le luxe de ne pas être parfait ...


Grand sourire. Quel bonheur d'être là !

 Enfin, le sourire laisse très vite place à la concentration de mise ...

 voire à une légère crispation ...